À Propos de Coco peintre du facteur Cheval

En 1987, c’est à l initiative de la  municipalité d'Hauterives et dans ses  locaux qu’a lieu l’exposition « La couleur en plus » en partenariat avec arimaj .

Une artiste ardéchoise autodidacte, connue sous le nom de « Coco », réalise une trentaine de tableaux, véritable réinterprétation polychromique des images noir et blanc les plus connues du Palais Idéal et de son auteur,  le facteur Cheval , au fil des décennies, le facteur posant en majesté avec sa fille et son
épouse, le facteur avec son fils devant le Palais, le facteur avec sa brouette, le facteur
construisant son Palais mais aussi le célèbre portrait de Malraux, la cigarette entre les doigts,
celui du barde alpin, Emile Roux Parassac ainsi qu’une scène bien moins connue pour ne pas
dire inventée pour la circonstance, des touristes venant admirer le Palais.

Que dit cette exposition sinon l’histoire longue du lieu, depuis sa construction jusqu’à l’objet d’admiration,
et plus encore sa transformation, du « labeur » obstiné d’un homme à l’objet d’admiration ?
Elle fera l’objet d’un accompagnement médiatique conséquent.  La presse nomera "Coco peintre du fcateur Cheval ".

Prenant à bras le corps et se saisissant de ce singulier retour en grâce coloré du facteur, le Conseil général de la Drôme fait de cette exposition la couverture de son journal d’information de juin 1987.